La Charte

Le Collège Sutherland s'engage envers ses étudiants par la Charte dont le texte est déposé à la Bibliothèque Nationale.

Article 1
L’enseignement de l’ostéopathie doit se fonder sur deux impératifs :
la santé du patient et la santé publique.
Article 2
L’enseignement non dogmatique doit s’appuyer sur une pratique traditionnelle et actualisée de l’ostéopathie. .
Article 3
L’enseignement doit être adapté en permanence à l’évolution des sciences,
éliminant de ce fait toute dérive irrationnelle incompatible avec l’exercice d’une profession à haut degré de responsabilité.
Article 4
L’accent doit être mis sur le développement de l’esprit critique permettant aux étudiants d’évaluer avec précision le champ d’application de leur pratique avec ses limites et ses contre-indications. L’enseignement doit apporter aux futurs ostéopathes les meilleures garanties de compétence professionnelle en privilégiant notamment :
  • l’enseignement des sciences fondamentales nécessaires à cette compétence
  • l’apprentissage exhaustif des techniques connues
  • le respect d’une déontologie
  • la formation continuée.
Article 5
L’accent doit être mis sur l’encadrement nécessaire à un enseignement de qualité,
à savoir :
  • une équipe pédagogique variée et spécialisée
  • les outils didactiques les plus modernes
  • La méthode pédagogique doit s’inspirer des plus récents acquis en la matière en privilégiant l’idée de la participation active des étudiants.
Article 5
La volonté d’intégration à l’université est confirmée par la collaboration à certains projets de recherche et par les échanges d’ordre pédagogique avec les facultés.
Article 6
Les fonds issus de l’enseignement doivent être essentiellement utilisés pour la recherche scientifique et la défense professionnelle.
Article 7
La priorité du Sutherland College : faire de ses étudiants des ostéopathes efficaces, responsables et permettre aux professionnels d’entretenir leur niveau de compétence. .